Coup de gueule du jour, bonjour !

1157518430

Ce matin dans le RER il y avait un petit garçon métis assis à côté de moi,  3 ans à peu près, trop mignon . Il avait l’œil gauche un peu gonflé et rouge. J’ai pensé allergie ou piqûre d’insecte?.. Mais au moment de sortir à La Défense, sa mère lui a hurlé dessus sous prétexte qu’il n’allait pas assez vite et qu’il voulait ramasser un papier qu’il avait fait tomber. Elle l’a attrapé par le bras et l’a secoué violemment. Alors bien sûr, j’aimerais ne pas tirer de conclusion hâtive, mais n’empêche que juste avant je trouvais justement ce petit bout’chou particulièrement calme, je dirais même étonnamment calme pour un petit de son âge  et il cherchait sans cesse le regard de sa mère qui n’en avait rien à faire. Il semblait tout perdu, et triste.

Ce n’est pas la première fois que je me retrouve face à ce genre de situation, mais ça me met toujours autant en colère. Et surtout je ne sais jamais comment (ni si je dois) réagir. Je n’aurais qu’une envie : claquer la mère et partir en courant avec le petit sous le bras!

Et surtout, surtout, je me dis que la vie n’est décidément pas juste. Pourquoi ces gens ont des enfants si c’est pour les maltraiter quand nous galérons des années alors que nous avons tant d’amour à donner?…

Publicités

5 réflexions sur “Coup de gueule du jour, bonjour !

  1. C’es toute l’injustice de DNLP… Des grossesses accidentelles, des maternités, subies, pas assez réfléchies… Quand nous, nous sommes là, à attendre patiemment que ça soit notre tour… Difficile de ne pas être en colère…
    Pour ma part, je me souviens avoir reçu un femme et sa fille, il y a au moins 5 ans de ça. La petite était adorable, elle ne disait rien et a accepté les crayons de couleur et la feuille blanche que je lui tendais pour qu’elle ne s’ennuie pas trop. Elle a voulu demander quelque chose, je ne sais plus quoi et, face à moi, sa mère l’a pourrie, en lui serrant le poignet si fort que je jurerais qu’elle lui a fait un bleu. J’ai eu si mal, que j’ai ignoré la mère, et j’ai pris 5 minutes pour parler avec la petite. Quand elles ont quitté mon bureau, la petite m’a tendu un dessin. Elle avait dessiné un gros coeur et écrit « je t’aime ». Pour 5 malheureuses minutes d’attention… Si j’avais pu je l’aurais arraché à sa mère que j’aurais dénoncé aux services sociaux. Mais je n’ai rien fait… J’ai essuyé quelques larmes amères du fond de mon bureau… Et je pense très souvent à cette petite fille…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :